Londres février 2019

PROJET ERASMUS

Semaine de mobilité à Londres

Bilan de la journée du jeudi

  • rendez-vous dès 8 h au lycée pour un départ vers la ville universitaire de Oxford (environ 2 h de Londres)
  • Visite du département d’archéologie de l’université d’Oxford :
    • Visite exceptionnelle de part la qualité des intervenants, les lieux ouverts pour la première fois à des élèves et la technologie (parfois dernier cri) des spectromètres de masse que les élèves ont pu approcher de près alors qu’ils étaient en fonctionnement.
    • Nous avons rencontré l’équipe qui a daté le linceul de Turin, qui date de nombreux échantillons d’archéologues à travers le monde mais aussi qui aide la police à dater des corps non identifiés et , ce qui nous a surpris, de plus en plus des échantillons de whisky et de grands crus avant les ventes aux enchères.
    • Après un cours très clair sur la formation du carbone 14 dans l’atmosphère et sa désintégration radioactive, les élèves ont pu comprendre le principe de la datation au carbone 14.
      • Vous saviez sûrement tous que la radioactivité due au carbone 14 était naturelle et constante depuis toujours et que c’est pour cela que l’on peut dater les objets grâce à la teneur résiduelle….
      • Mais vous aviez tort : elle varie en fonction de l’activité solaire et a surtout connu un pic très important suite aux bombes A lâchées sur le Japon par les Américains à la fin de la guerre et plus encore par les nombreux essais aériens opérés par nos différentes nations.
      • Paradoxalement, cette anomalie dans la courbe de décroissance radioactive permet d’affiner la datation sur la période récente.
    • Les élèves ont eu la chance d’entrer dans les laboratoires de préparation des échantillons et de manipuler un morceau de bois de 120 000 ans. Il leur a été expliqué comment, en utilisant les cercles de croissance des arbres, on peut calibrer un spectromètres de masse.
    • La visite s’est poursuivie dans le laboratoire où on récupère le carbone d’un échantillon à dater sous forme de graphite.
    • Enfin on a eu (pour la première fois à Oxford pour des lycéens) le droit d’approcher de très près deux spectromètres de masse qui séparent le carbone 14 du carbone 12 ou 13.

      Le plus ancien date du début des années 2000 et occupe une très grande salle tandis que le plus récent , installée il y a seulement 15 jours ne fait que 6 m de long environ.

  • Repas libre et temps libre pour visiter la ville : Les élèves pouvaient accéder gratuitement au Pitt River museum (muséum d’histoire naturelle) et au Ashmolean museum ( musée de l’art et de l’histoire qui inaugurait une exposition de Jeff Koons.
  • To be continued avec la dernière journée de travaux collectifs au lycée.

PROJET ERASMUS

Semaine de mobilité à Londres

Bilan de la journée du Mardi et mercredi

Déroulement de la journée du Mardi :

  • Matinée au lycée pour continuer les productions écrites du projet et renseignements sur le cancer.
  • Après midi : départ pour la visite de la zone centrale de Londres en bus puis en métro afin de réaliser les différentes missions du challenge avec photos à l’appui.

Déroulement de la journée du Mercredi :

  • rendez-vous dès 8 h au lycée pour undépart vers la ville de Leicester (environ 2 h 30 de Londres)
  • Visite du campus de l’université de Leicester.
  • Repas sur le campus avec les étudiants
  • conférence dans le département des sciences (unité de médecine) avec le professeur G Don Jones, spécialiste en radiothérapie.

La conférence à développé 2 aspects :

      • en quoi les radiations peuvent-elles développer un cancer ?

Il nous a été expliqué en quoi les radiations pouvaient provoquer des dégâts sur l’ADN

et comment ces dégâts se transformaient en tumeur.

Avec l’image d’un jeu de flèchettes, le professeur a expliqué l’aspect statistique du risque de cancer

      • Et paradoxalement, comment des radiations peuvent aider à traiter le cancer.

Il aimait à répéter le but des thérapies contre le cancer : « tuer le cancer, pas le patient ».Nous avons abordé les divers traitement (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie) ainsi que les nouveaux protocoles en radiothérapie (utilisation des protons)

Enfin, il a abordé les risques de cancer induits par les radiations utilisées a des fins diagnostique en les comparant aux risques liés au tabagisme ou à la circulation automobile… (Édifiant!)

  • Après la conférence, les élèves ont pu procéder eux mêmes à l’extraction de l’ADN de la banane.

To be continued avec la visite d’Oxford et du laboratoire de datation au carbone 14.

PROJET ERASMUS

Semaine de mobilité à Londres TST2S

Bilan de la journée du lundi

Après avoir passé un dimanche dans les familles et avoir visité différents lieux, les élèves ont retrouvé leurs partenaires européens à Highland School pour une première journée de travail.

Déroulement de la journée :

  • brève découverte de l’école et de ses règles :
    • signer le registre de présence à l’entrée de l’école,
    • porter un cordon de reconnaissance autour du cou
    • et surtout… interdiction totale du téléphone portable dans toute l’école .
  • Rencontre des partenaires européens et bref état des lieux des connaissances sur les thèmes qui seront abordés cette semaine : Le cancer et son traitement, l’empreinte ADN ainsi que la datation au carbone 14.répartition des élèves dans des groupes de travail.
  • Conférence passionnante du professeur Jon Butterworth de l’université de Londres (UCL) sur les particules : « Un Voyage dans la Physique des Particules ». Nous avons entendu parler de « Hardrons », « Quarks », « Leptons », « Bosonia Higgs », « électrons » « neutrinos »Les filles vous expliqueront tout ça !!!! en s’appuyant sur une très jolie carte mentale.
  • Repas au Self de l’école.
  • Après midi de travail Appliqué et intensif en groupes dans le CDI.
  • Ce soir certains élèves iront faire du Bowling avec les partenaires du projet.

Demain , Londres fête le nouvel an Chinois. Des parades en perspective…

To be continued